Fournisseurs, prix, soupçons de favoritisme… ce que cachent les masques distribués par la métropole de Montpellier

Depuis plus d’un mois, les habitants de Montpellier et des
communes de la Métropole peuvent retirer des masques en tissu « offerts
par la Métropole ». Deux masques lavables et réutilisables sont mis à
disposition de chaque administré. Si Philippe Saurel a largement communiqué sur
cette commande passée par ses services, il reste silencieux au moment d’entrer
dans les détails. En remontant la piste de l’origine des masques, Le d’Oc
a observé de nombreux décalages entre la parole publique et la réalité.

« Philippe Saurel ne veut jamais travailler avec personne. Fidèle à ses habitudes, il a lancé sa propre commande de masques. Pourtant, l'achat groupé, piloté par le Département, était avantageux. Soyons clairs : il n'aurait absolument rien coûté à la Métropole ! » Cyril Meunier, maire de Lattes, ne décolère pas. Et ces derniers jours, dans la dernière ligne droite des municipales, il est à l'offensive contre le maire de Montpellier (voir encadré). Notamment sur sa gestion des masques, pour lesquels Philippe Saurel a choisi de faire cavalier seul, refusant de participer à la commande proposée par le président socialiste du département de l’Hérault.

Il vous reste 80% de cet article à découvrir !

Connectez-vous

Sinon abonnez-vous sans tarder !
Découvrez nos formules à partir de 4,92€/mois


Enregistrer un nouveau compte

Choisissez votre niveau d'adhésion

Choisissez votre méthode de paiement


Pourquoi s'abonner au d’Oc ?

  • S’informer par un média complètement indépendant dont le financement repose sur ses lecteurs.
  • Découvrir des enquêtes de fonds et des révélations qui concernent des enjeux démocratiques au niveau local.
  • Consolider l’émergence d’un journalisme qui défend un autre regard sur l’actualité de Montpellier et sa région.