Dans l’Hérault, les instits las d’être mis en difficulté par leur hiérarchie

Des effets
d’annonces dans les médias contredits dans les faits, des mails démentis par
d’autres quelques jours plus tard, les instits de l’Hérault s’agacent de
l’inconséquence de leur hiérarchie. Ils se débrouillent sans elle, voire malgré
elle. Et les atermoiements du ministre de l’éducation
nationale depuis l’annonce d’une réouverture progressive des écoles le 11 mai
ne les rassurent pas. Une réelle satisfaction cependant : la
reconnaissance des familles.

Dès les premières annonces, la partie était mal engag . . .

Il vous reste 80% de cet article à découvrir !

Connectez-vous

Sinon abonnez-vous sans tarder !
Découvrez nos formules à partir de 4,92€/mois


Enregistrer un nouveau compte

Choisissez votre niveau d'adhésion

Choisissez votre méthode de paiement


Pourquoi s'abonner au d’Oc ?

  • S’informer par un média complètement indépendant dont le financement repose sur ses lecteurs.
  • Découvrir des enquêtes de fonds et des révélations qui concernent des enjeux démocratiques au niveau local.
  • Consolider l’émergence d’un journalisme qui défend un autre regard sur l’actualité de Montpellier et sa région.