Les maires aussi en première ligne

Ils ont dû laisser leur manteau de candidat aux municipales pour redevenir maire à plein temps. Sous l’autorité de l’Etat, les élus locaux doivent appliquer les directives qui tombent d’heure en heure. Souvent dans l’urgence. Et même si celles-ci peuvent se révéler parfois contradictoires. Aussi bien à Montpellier, qu’au sud de la métropole, au nord comme à l’ouest de l’agglomération montpelliéraine, les maires ont dû faire usage de certains leviers et s’adapter pour répondre aux besoins des administrés.  

« Nous sommes confrontés à une situation inédite pour laquelle nous n’avions aucune préparation. » Les propos de Jean-Pierre Rico résument les difficultés auxquelles les maires font face depuis le début de la crise sanitaire. Comme pour la quasi-totalité d’entre eux, l’édile de Perols a dû brutalement laisser de côté son manteau de candidat aux élections municipales pour assumer pleinement ses responsabilités auprès de ses administrés.

Il vous reste 80% de cet article à découvrir !

Connectez-vous

Sinon abonnez-vous sans tarder !
Découvrez nos formules à partir de 4,92€/mois


Enregistrer un nouveau compte

Choisissez votre niveau d'adhésion

Choisissez votre méthode de paiement


Pourquoi s'abonner au d’Oc ?

  • S’informer par un média complètement indépendant dont le financement repose sur ses lecteurs.
  • Découvrir des enquêtes de fonds et des révélations qui concernent des enjeux démocratiques au niveau local.
  • Consolider l’émergence d’un journalisme qui défend un autre regard sur l’actualité de Montpellier et sa région.