Rémi Gaillard, le populiste qui veut « dégager Saurel »

Il enfile le nez rouge pour « porter la résistance ». Le vidéastse aux millions de vues sur Internet sera bien au départ aux municipales de Montpellier. Jusqu’à présent, Rémi Gaillard a esquivé tous les rendez-vous dans lesquels il aurait pu débattre avec ses adversaires. Potache, vulgaire, pas toujours très drôle, comme un adolescent effronté, Rémi Gaillard s’amuse. Il jette un coup de pied dans la fourmilière, avance en dehors des traditionnels schémas et renvoie la plupart des autres candidats dos à dos. Depuis le début de cette campagne, il dénonce « un cirque pathétique », crée la polémique, attaque la presse locale et s'oppose aux « élites ». Bientôt dix ans après la disparition de Georges Frêche, Rémi Gaillard incarne une forme d’anti-système qui lui permet d’empiéter aussi bien sur la base électorale du Rassemblement national que du mouvement Nous Sommes.

Il vous reste 80% de cet article à découvrir !

Connectez-vous

Sinon abonnez-vous sans tarder !
Découvrez nos formules à partir de 4,92€/mois


Enregistrer un nouveau compte

Choisissez votre niveau d'adhésion

Choisissez votre méthode de paiement


Pourquoi s'abonner au d’Oc ?

  • S’informer par un média complètement indépendant dont le financement repose sur ses lecteurs.
  • Découvrir des enquêtes de fonds et des révélations qui concernent des enjeux démocratiques au niveau local.
  • Consolider l’émergence d’un journalisme qui défend un autre regard sur l’actualité de Montpellier et sa région.