Montpellier : la ville « patchwork » à deux vitesses

Montpellier est une ville "patchwork". De la Paillade à Port-Marianne, d’Aiguelongue à la Martelle, certaines coutures n’ont jamais été réalisées. Suite à la série sur #Nos Quartiers, Le d’Oc a voulu en savoir plus sur la balance des investissements publics à l’échelle de la commune. Il en ressort une assymétrie qui pèse nettement en faveur de l’Est, et qui tient autant à des raisons historiques, qu’à des choix politiques.

« Montpellier est une ville d’îlots et de . . .

Il vous reste 80% de cet article à découvrir !

Connectez-vous

Sinon abonnez-vous sans tarder !
Découvrez nos formules à partir de 4,92€/mois


Enregistrer un nouveau compte

Choisissez votre niveau d'adhésion

Choisissez votre méthode de paiement


Pourquoi s'abonner au d’Oc ?

  • S’informer par un média complètement indépendant dont le financement repose sur ses lecteurs.
  • Découvrir des enquêtes de fonds et des révélations qui concernent des enjeux démocratiques au niveau local.
  • Consolider l’émergence d’un journalisme qui défend un autre regard sur l’actualité de Montpellier et sa région.