Le parti communiste sétois se réinvente pour reconquérir la mairie après bientôt 20 ans d’absence

Malgré plusieurs
infidélités, entre Sète et le Parti communiste c’est une histoire qui dure
depuis 1959. Pourtant à l’origine de nombreuses avancées sociales et
culturelles, les “cocos” ne parviennent plus à reconquérir la mairie depuis
2001. Pour les prochaines municipales, ils misent tout sur une liste citoyenne
regroupant plusieurs forces de gauche, espérant ainsi créer la surprise. 

Un vendredi au marché de l’avenue Victor-Hugo, à Sète, il n’est pas rare de croiser les membres de la section du Parti communiste sétois, le tract . . .

Il vous reste 80% de cet article à découvrir !

Connectez-vous

Sinon abonnez-vous sans tarder !
Découvrez nos formules à partir de 4,92€/mois


Enregistrer un nouveau compte

Choisissez votre niveau d'adhésion

Choisissez votre méthode de paiement


Pourquoi s'abonner au d’Oc ?

  • S’informer par un média complètement indépendant dont le financement repose sur ses lecteurs.
  • Découvrir des enquêtes de fonds et des révélations qui concernent des enjeux démocratiques au niveau local.
  • Consolider l’émergence d’un journalisme qui défend un autre regard sur l’actualité de Montpellier et sa région.