[Vidéodoc] Après l’affaire « Halut », regards croisés sur la réduction des libertés publiques

Le 3 octobre dernier, la montpelliéraine Camille Halut, observatrice de la Ligue des droits de l’Homme a été relaxée par la justice.

Ce qui lui était reprochée ? Avoir entravé la circulation lors d’un regroupement des Gilets jaunes sur l’autoroute A9 au printemps. L’étudiante en droit se trouve régulièrement dans le collimateur des forces de l’ordre. Si son militantisme peut irriter les fonctionnaires de police engagés sur le terrain de manifestations qui peuvent dégénérer, Camille Halut s’est surtout illustrée pour avoir documenté plusieurs violences policières.

Bien au-delà du cas personnel de la jeune femme, ces derniers mois ont été marqués par les nombreuses attaques du gouvernement contre les libertés publiques. Loi anti-casseurs controversée, traitement judiciaire spécifique des Gilets jaunes sur commande du pouvoir, mais aussi des mesures qui concernent la presse avec la Loi sur le secret des affaires ou les fake news, quand celle de 1881 est remise en cause par la ministre de la Justice.

Cette semaine, Le d’Oc passe donc les libertés publiques au scanner. Nos invités sont deux avocats : Me Sophie Mazas, présidente de la LDH à Montpellier et le pénaliste Me David Mendel. Ces personnalités du barreau proviennent tous les deux d’horizons politiques très différents mais partagent un regard complémentaire sur le recul en matière de libertés.

———————————————————————————————————– CRÉDITS:
Présentation : Benjamin Téoule
Réalisation : Gabriel Fradin
Idée originale : Benjamin Téoule
Production : Le d’Oc
Remerciements : Librairie Fiers de Lettres

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *