Cévennes :
l’impossible dépollution du site minier de la Croix-de-Pallières

L'ampleur des pollutions minières du secteur d'Anduze, dans les Cévennes gardoise, est connue depuis des années. Pourtant, jusqu'à aujourd'hui, rien, ou presque, n'a été fait pour protéger les populations. A l'été 2018 la société Umicore – ancien exploitant du site de la Croix-de-Pallières - s'était enfin décidée à lancer de véritables travaux de confinement des déchets entreposés. Mais le préfet du Gard l'a mise en demeure de prendre en charge plusieurs sites pollués nouvellement identifiés. Depuis, le dossier est au point mort. Des riverains se demandent si les pouvoirs publics sont prêts à assumer leurs responsabilités en matière de santé publique...

 

« Danger. Ancien site minier. Pollution aux métaux lourds. Ne pas stationner. Ne pas cueillir de végétaux. Ne pas s'écarter des sentiers balisés ». L'inscription sur fond rouge, agrémentée de deux têtes de mort et placée au début de la piste qui mène à l'ancien site minier de la Croix-de-Pallières (Gard) n'est pas très engageante. Quelques centaines de mètres plus loin, le chemin débouche sur un singulier paysage : une vaste étendue de terre sur laquelle poussent quelques chétifs conifères. A l'entrée du site, un panneau exhorte les promeneurs « d'éviter tout accès sur la propriété d'Umicore ».

 

Métaux lourds en libre-accès

Umicore, c'est le nom de la société belge dont l'un des ancêtres exploitait jusqu'en 1971 la mine de plomb et de zinc dite de la « Vieille-Montagne », située sur les communes de Thoiras et de Saint-Félix-de-Pallières, près d'Anduze.


Ce contenu est accessible uniquement aux lecteurs abonnés


  • - 59 / 1 Année
    Vous accédez librement à l'intégralité du contenu. Vous recevrez gratuitement Le d'Oc magazine à l'adresse de votre choix.
    - 35 / 6 Mois
    Vous accédez librement à l'intégralité du contenu
    - 79 / 1 Année
    Vous devenez membre privilégié et accédez librement à l'intégralité du contenu. Vous recevrez gratuitement Le d'Oc magazine. Vous serez invité également aux différents événements organisés par la rédaction. Si vous estimez qu'il manque un média comme Le d'Oc sur votre territoire, soutenez notre initiative et permettez-lui de s'installer durablement.
    - 15 / 2 Mois
    Vous accédez librement à l’intégralité du contenu pendant deux mois.

    Sélectionnez un mode de paiement

    No payment methods are available for the selected subscription plan.

Laisser un commentaire