Qui sont nos lecteurs ?

A bientôt deux ans d'existence, Le d'Oc a souhaité mieux vous connaître et s'est donc plongé dans les méandres des statistiques de visites du site. Qui êtes-vous ? D'où venez-vous ? que lisez-vous sur notre jeune média en ligne, et quels ont été vos articles préférés ? Autant de questions qui nous ont paru dignes d'intérêt, et que nous avons choisi de partager avec vous. Et les résultats sont parfois surprenant. Décryptage.

 

« A l’année prochaine ! Si nous ne sommes pas plus, que nous ne soyons pas moins », disait-on autrefois en occitan, le 31 décembre à minuit. Le premier enseignement d'une étude statistique des visites de notre site, c'est que vous n'êtes pas moins d'une année à l'autre, au contraire : depuis son lancement le 21 février 2017, notre jeune journal en ligne poursuit sa croissance. Vous étiez ainsi 20,9% de plus à nous visiter cette année, visitant 8,9% de pages en plus, pour une durée moyenne d'1min36 par page.

La majorité d'entre vous êtes âgés de 25 à 44 ans, vraisemblablement plutôt actifs qu'étudiants ou retraités. Et seules 45,6% parmi vous êtes des lectrices et non des lecteurs. Sachant la sur-représentation des hommes dans le personnel politique ou les collectivités territoriales, nous ne sommes guère surpris du fait du nombre conséquent de sujets politiques que nous avons traités.

 

 

Près d'un tiers de vos visites sont effectuées depuis un iPhone (31,7%) ou un téléphone équipé d'Android (29,4%). Vous êtes ainsi une majorité à nous visiter depuis votre téléphone, contre seulement 6,5% depuis une tablette. Près de la moitié (43,9%) d'entre vous arrivez sur Le d'Oc par un réseau social, contre 63% l'an passé. Avec un décrochage remarquable des connexions via Facebook, de 53,6% à 37,3% sur un an, et c'est aussi vrai en valeur absolue. En revanche, vos connexions directes sont passées de 18,8% à 25,4%, et vos recherches de notre site d’information de 14,8% à 22,9% depuis l'an dernier. Preuve d'une notoriété croissante du d'Oc.

En témoigne notamment l'origine des connexions sur le territoire français, et c'est de loin la plus grande surprise : une forte croissance des visites depuis Paris ou Lyon. Pourtant, peu de sujets politiques traités par Le d'Oc ont un rayonnement national, et nos enquêtes autour de la gestion municipale de la Grande-Motte par Stephan Rossignol, en particulier la diffusion du rapport de la chambre régionale des comptes avant qu'il ne soit rendu public (1 668 vues), la gouvernance de Philippe Saurel à la mairie de Montpellier analysée par ses ex-conseillers (1 458 vues) ou nos révélations sur le contenu du jugement qui remet en cause l'éthique de son adjointe Stéphanie Jannin, condamnée dans l’exercice de son mandat pour prise illégale d’intérêt (919 vues), ont été parmi les plus lues. En revanche, les trois volets de notre série sur Orchestra, relatant les conditions de travail exécrables des salariés du géant mondial de la mode pour la petite enfance, relayés par Mediapart dans le cadre de notre partenariat, ont largement contribué à élargir notre audience, avec un total de 4 768 vues. De fait, en dépit d'un ancrage territorial assumé, seules 50,4% de vos visites proviennent d'Occitanie, et plus d'un quart (26,8%) d'Ile-de-France.

 

 

Ces informations ont été collectées via l'outil Google Analytics, faisant preuve d'une redoutable exactitude pour certains éléments, mais d'une grande imprécision pour d'autres. Le nombre de pages vues ou de visiteurs, par exemple, s'avère très précis, et quasiment en temps réel. Ainsi, quand des chiffres fiables nous affirment que depuis sa parution, 3 600 d'entre vous ont passé plus de quatre minutes en moyenne sur l'article Orchestra, du conte de fée au cauchemar des salariés, c'est pour Le d'Oc la confirmation de ce que le travail d'investigation n'a pas été vain.

Mais pour peu que vous soyez soit derrière un VPN (de l'anglais Virtual Private Network, un réseau privé virtuel qui permet un lien direct entre ordinateurs distants) ou le navigateur Tor (réseau informatique superposé et décentralisé), qui ne permettent pas de connaître votre adresse IP de connexion, les statistiques sont faussées. Selon Google Analytics, 147 connexions ont été enregistrées depuis la Russie en 2018. Vladimir Poutine ou le FSB ont-ils un intérêt particulier pour l'actualité du Grand Montpellier ? Ou faut-il le mettre en rapport avec l'inauguration du pont Youri Gagarine, entre Odysseum et Lattes, par Philippe Saurel, ou son déplacement, il y a un peu plus d'un an, à Kalouga, en Russie ?

 

 

 

Finalement, à défaut de bien mieux vous connaître, les éléments les plus précis prouvent une progression continue des visites et des abonnements. C'est pour notre jeune média un encouragement de plus pour vous proposer une information indépendante et rigoureuse. Quant à vous connaître mieux, rien ne sera plus aisé que lorsque Le d'Oc aura atteint le million d'abonnés, nous permettant alors la réalisation d'études statistiques représentatives. En ces jours de bonnes résolutions, vous savez ce qu'il vous reste à faire.

 

A lire aussi :

Orchestra : Du conte de fées au cauchemar des salariés

Indemnités, alcool, déplacements... Les abus quotidiens de la gouvernance grand-mottoise

Ils décryptent le système Saurel vu de l'intérieur

 

 

 


Ce contenu est accessible uniquement aux lecteurs abonnés


  • - 59 / 1 Année
    Vous accédez librement à l'intégralité du contenu. Vous recevrez gratuitement Le d'Oc magazine à l'adresse de votre choix.
    - 35 / 6 Mois
    Vous accédez librement à l'intégralité du contenu
    - 79 / 1 Année
    Vous devenez membre privilégié et accédez librement à l'intégralité du contenu. Vous recevrez gratuitement Le d'Oc magazine. Vous serez invité également aux différents événements organisés par la rédaction. Si vous estimez qu'il manque un média comme Le d'Oc sur votre territoire, soutenez notre initiative et permettez-lui de s'installer durablement.
    - 15 / 2 Mois
    Vous accédez librement à l’intégralité du contenu pendant deux mois.

    Sélectionnez un mode de paiement

    No payment methods are available for the selected subscription plan.

2 commentaires sur “Qui sont nos lecteurs ?

  1. A savoir que si l’on se connecter depuis un téléphone mobile en mode 3G/4G souvent le lieu de connexion est Paris.

    Ce qui doit fortement fausser vos stats, vous pourrez donc en conclure qu’il a plus d’accès via la 3G/4G 🙂

Laisser un commentaire