Recherche petits bonhommes verts sur Clapas

Avec Montpellier, Europe écologie Les verts (EELV) entretient une relation singulière. Depuis deux décennies, la capitale héraultaise s’est affirmée comme un terreau très favorable pour ce parti, jusqu’à faire plier Georges Frêche. Mais l’histoire locale de cette formation n’a jamais été simple. Bien au contraire… Ses leaders se sont confrontés à l’entrisme, aux désillusions, aux erreurs stratégiques et à de terribles guerres de personnes. Et ici plus qu’ailleurs, ces turbulences ont laissé des traces. Désormais, les adhérents se recensent au compte-goutte mais les derniers fidèles veulent reconquérir le cœur des électeurs.

 

Lundi 27 novembre 2017. 11 heures. Devant les cuisines centrales situées à l’Ouest de Montpellier, les militants d’Europe écologie Les verts (EELV) déploient une banderole pour promouvoir « l’urgence d’une nouvelle alimentation bio et locale » au sein des cantines scolaires. Car pour eux, « l’ambition de la municipalité ne doit pas se résumer à un quignon de pain bio ». Depuis plusieurs mois déjà, le groupe local de Montpellier construit des opérations d’un jour sur différentes thématiques comme « le scandale de la gare TGV de la Mogère », la sauvegarde du stade de la Mosson ou l’inauguration fictive de la ligne 5 de tramway au niveau du lycée Clémenceau. Le buzz d’un instant pour rappeler que les écolos restent actifs même s’ils n’ont plus aucun élu au sein du conseil municipal. Une absence en partie liée à la rupture de la stratégie historique qui voulait que le parti s’engage aux élections municipales en totale autonomie dès le 1er tour.


Ce contenu est accessible uniquement aux lecteurs abonnés


  • - 59 / 1 Année
    Vous accédez librement à l'intégralité du contenu. Vous recevrez gratuitement Le d'Oc magazine à l'adresse de votre choix.
    - 35 / 6 Mois
    Vous accédez librement à l'intégralité du contenu
    - 79 / 1 Année
    Vous devenez membre privilégié et accédez librement à l'intégralité du contenu. Vous recevrez gratuitement Le d'Oc magazine. Vous serez invité également aux différents événements organisés par la rédaction. Si vous estimez qu'il manque un média comme Le d'Oc sur votre territoire, soutenez notre initiative et permettez-lui de s'installer durablement.
    - 15 / 2 Mois
    Vous accédez librement à l’intégralité du contenu pendant deux mois.

    Sélectionnez un mode de paiement

    No payment methods are available for the selected subscription plan.

Laisser un commentaire