Famille Iborra & Philippe Saurel, une affaire qui marche !

La semaine dernière, Médiacités Toulouse révélait que lors des élections législatives 2012, la députée de Haute-Garonne Monique Iborra (ex-PS, désormais chez LREM) a réglé une grande partie de ses dépenses de campagne à la société de sa fille, Sophie. En collaboration avec le site d’investigation, Le d’Oc montre comment la famille Iborra a noué avec le maire de Montpellier Philippe Saurel des relations qui mêlent également la politique et les affaires.
 
 
Monique Iborra n’a pas que des amis – loin de là ! Mais la députée de La République en Marche sait aussi tisser d’utiles alliances. Comme avec Philippe Saurel, le maire socialiste dissident de Montpellier. En 2015, lors des élections régionales, ce dernier rencontre plusieurs difficultés pour composer ses listes dans les départements de l’ex-région Midi-Pyrénées. Il essuie notamment le retrait, en cours de campagne, de Jean-François Portarrieu (ex-directeur de cabinet de la communauté d’agglomération du Grand Narbonne, aujourd’hui député LREM en Haute-Garonne) et de Philippe Joachim (ex-directeur de cabinet de la Région Midi-Pyrénées).

Il vous reste 80% de cet article à découvrir !
Si vous êtes déjà abonnés, connectez-vous.

Pourquoi s'abonner au d’Oc ?

  • S’informer par un média complètement indépendant dont le financement repose sur ses lecteurs.
  • Découvrir des enquêtes de fonds et des révélations qui concernent des enjeux démocratiques au niveau local.
  • Consolider l’émergence d’un journalisme qui défend un autre regard sur l’actualité de Montpellier et sa région.