Georges Frêche : Que reste-t-il aujourd'hui ? (4/5) Question d'héritage mais surtout d'héritiers

« Ils se disputent l’héritage » Au risque de parfois en abuser, la presse nationale n’a jamais cessé d’utiliser cette expression pour décrire la politique montpelliéraine après la disparition de Georges Frêche en 2010. Comme de grands enfants, incapables de s’émanciper de la figure paternelle, de penser autrement, les socialistes montpelliérains se sont régulièrement affrontés pour récupérer le leadership d’un baron arrivé à la mairie en 1977.  

Il vous reste 80% de cet article à découvrir !

Connectez-vous

Sinon abonnez-vous sans tarder !
Découvrez nos formules à partir de 4,92€/mois


Enregistrer un nouveau compte

Choisissez votre niveau d'adhésion

Choisissez votre méthode de paiement


Pourquoi s'abonner au d’Oc ?

  • S’informer par un média complètement indépendant dont le financement repose sur ses lecteurs.
  • Découvrir des enquêtes de fonds et des révélations qui concernent des enjeux démocratiques au niveau local.
  • Consolider l’émergence d’un journalisme qui défend un autre regard sur l’actualité de Montpellier et sa région.