Logement social : comment la métropole de Montpellier pourrait faire mieux ?

A l’heure où la crise sanitaire pousse de plus en plus de Français vers la précarité, le besoin de logements sociaux ne fait qu’augmenter. Dans la métropole de Montpellier, seulement une demande d’habitat social sur huit obtient une réponse favorable. Pourtant, des pistes existent pour en fluidifier l’accès.

« Cela fait six ans que j’ai fait une demande de logement social et je n’ai toujours aucune proposition » raconte El Hocine. Ce Montpelliérain habite avec sa famille dans un T2 du quartier de Las Rebes. « Je dors dans le salon avec trois de mes enfants pour laisser la chambre à ma femme et à notre bébé » confie-t-il alors que la France traverse sa deuxième période de confinement.

La situation de cette famille est loin d’être isolée. « A Montpellier, nous manquons toujours cruellement de ce type d’habitat » confirme Sylvie Chamvoux-Maitre, directrice de l'agence Occitanie de la fondation Abbé Pierre. En 2019, seulement 3 500 logements ont été attribués. Aujourd’hui, 25 000 demandes de logements de ce type sont toujours en attente dans la métropole. 

Il vous reste 80% de cet article à découvrir !

Connectez-vous

Sinon abonnez-vous sans tarder !
Découvrez nos formules à partir de 4,92€/mois


Enregistrer un nouveau compte

Choisissez votre niveau d'adhésion

Choisissez votre méthode de paiement


Pourquoi s'abonner au d’Oc ?

  • S’informer par un média complètement indépendant dont le financement repose sur ses lecteurs.
  • Découvrir des enquêtes de fonds et des révélations qui concernent des enjeux démocratiques au niveau local.
  • Consolider l’émergence d’un journalisme qui défend un autre regard sur l’actualité de Montpellier et sa région.