A Montpellier, des soignants du CHU contraints de rembourser leur prime Covid

Cet été, huit soignants du CHU de Montpellier ont été sommés de rembourser une partie de leur prime Covid après avoir perçu 1 500 euros « par erreur ».

Drôle de « trop perçu » à l'heure où le contexte pandémique impose une pression sans précédent sur le monde médical. C'est pourtant ce qui est arrivé à Eric*, infirmier en Néphrologie au CHU de Montpellier. Au sortir de la première vague de l'épidémie de Covid-19, le 7 juillet 2020, le soignant et sept de ses confrères reçoivent un appel du service Paie. « La femme me dit qu'elle va régulariser le trop perçu. Elle me dit que je n'aurais pas dû toucher la 'prime Covid', et qu'elle va prélever 1 000 euros sur ma paye de juillet. Moi je tombe des nues, je m'énerve, j'avais bossé... Et je lui explique que 1 000 euros c'est pas rien sur mon salaire, qu'elle ne se rend pas compte ».

Il vous reste 80% de cet article à découvrir !

Connectez-vous

Sinon abonnez-vous sans tarder !
Découvrez nos formules à partir de 4,92€/mois


Enregistrer un nouveau compte

Choisissez votre niveau d'adhésion

Choisissez votre méthode de paiement


Pourquoi s'abonner au d’Oc ?

  • S’informer par un média complètement indépendant dont le financement repose sur ses lecteurs.
  • Découvrir des enquêtes de fonds et des révélations qui concernent des enjeux démocratiques au niveau local.
  • Consolider l’émergence d’un journalisme qui défend un autre regard sur l’actualité de Montpellier et sa région.