Le maire de Béziers Robert Ménard condamné en appel pour diffamation à l’encontre de Frédéric Lacas

Le 17 décembre 2020, le maire d'extrême droite et président de l'agglomération de Béziers Robert Ménard a été condamné pour diffamation devant la cour d'appel de Paris, à l'encontre de son prédécesseur à l’intercommunalité, Frédéric Lacas, maire de Sérignan.

Confirmant la décision du tribunal de grande instance de Paris du 3 décembre 2019, Robert Ménard écope donc de 3 000 euros de dommages et intérêt, et de 5 000 euros au titre des frais de procédure. C'est la première fois que l'édile est condamné pour ce motif, malgré les coups d'éclats récurrents de son journal municipal qui a fait de la provocation une véritable marque de fabrique.

Il vous reste 80% de cet article à découvrir !

Connectez-vous

Sinon abonnez-vous sans tarder !
Découvrez nos formules à partir de 4,92€/mois


Enregistrer un nouveau compte

Choisissez votre niveau d'adhésion

Choisissez votre méthode de paiement


Pourquoi s'abonner au d’Oc ?

  • S’informer par un média complètement indépendant dont le financement repose sur ses lecteurs.
  • Découvrir des enquêtes de fonds et des révélations qui concernent des enjeux démocratiques au niveau local.
  • Consolider l’émergence d’un journalisme qui défend un autre regard sur l’actualité de Montpellier et sa région.