Régionales : dans l’Hérault, EELV désavoue le vote des militants et ouvre une nouvelle crise

#PartieDeCampagne. De scrutin en scrutin, les écologistes héraultais s’enfoncent dans les querelles intestines. Cette fois-ci, la commission inter-régionale électorale d’Europe écologie – Les verts reconsidère l’ordonnancement de la liste départementale pour les régionales. Elle déboute ainsi les adhérents dont le vote avait permis de classer une nouvelle encartée, Julia Mignacca, en tête de liste du collège des femmes. Cette jeune militante, hors des guerres d’appareil, se retrouve désormais reléguée vers l’arrière banc. Une manœuvre qui permet à la sortante Zina Bourguet d’assurer sa réélection, tout en sauvant la face des élus montpelliérains proches de Jacqueline Markovic.

Après les municipales de Montpellier, puis les sénatoriales, la crise guette à nouveau Europe écologie – Les verts dans l’Hérault. Dans le département, la Commission inter-régionale électorale (Cire) du parti a revu, samedi 12 décembre, l’ordonnancement des listes pour tenter de s’emparer de la Région Occitanie en juin prochain. Une manière de désavouer le vote des adhérents qui s’étaient exprimés il y un peu plus d'un mois.

Il vous reste 80% de cet article à découvrir !

Connectez-vous

Sinon abonnez-vous sans tarder !
Découvrez nos formules à partir de 4,92€/mois


Enregistrer un nouveau compte

Choisissez votre niveau d'adhésion

Choisissez votre méthode de paiement


Pourquoi s'abonner au d’Oc ?

  • S’informer par un média complètement indépendant dont le financement repose sur ses lecteurs.
  • Découvrir des enquêtes de fonds et des révélations qui concernent des enjeux démocratiques au niveau local.
  • Consolider l’émergence d’un journalisme qui défend un autre regard sur l’actualité de Montpellier et sa région.