Petit lexique du municipalisme

Un peu partout en France et malgré l'abstention massive, la campagne des municipales a promu le municipalisme. Un concept qui désigne des mouvements populaires engagés dans la conquête du pouvoir à l’échelle locale. Sur ces listes citoyennes, des personnes hors des partis, aguerris (ou pas) à la politique au sein des mobilisations sociales et des associations, veulent recréer un idéal démocratique où la participation des habitants prend le pas sur la démocratie représentative. Si l’élan est international, il a pris, cette année, une nouvelle dimension dans l’Hexagone. Avec plus ou moins de succès. Petit lexique pour se familiariser avec le municipalisme.

Autonomie vis à vis des partis politiques

Aujourd’hui, n’importe quel parti se réclame d’une liste citoyenne dès qu’il ouvre des places à des candidats hors partis, « issus de la société civile ». Pour contrer la récupération, le municipalisme propose de s’affranchir de toute alliance avec des partis politiques. Un critère défendu notamment par le collectif La belle démocratie dans sa boite à outils à l’attention des municipalistes en herbe. Force est de constater que, dans la pratique, beaucoup de listes municipalistes affichent le soutien de formations politiques de gauche ou écologistes…

Il vous reste 80% de cet article à découvrir !

Connectez-vous

Sinon abonnez-vous sans tarder !
Découvrez nos formules à partir de 4,92€/mois


Enregistrer un nouveau compte

Choisissez votre niveau d'adhésion

Choisissez votre méthode de paiement


Pourquoi s'abonner au d’Oc ?

  • S’informer par un média complètement indépendant dont le financement repose sur ses lecteurs.
  • Découvrir des enquêtes de fonds et des révélations qui concernent des enjeux démocratiques au niveau local.
  • Consolider l’émergence d’un journalisme qui défend un autre regard sur l’actualité de Montpellier et sa région.