Entre Mauguio et Carnon, l’heure de la rupture ?

Il y a 50 ans, le petit village de pêcheurs de Carnon a été transformé en station balnéaire pour favoriser le tourisme sur le littoral. Mais depuis, les habitants de Carnon ont l’impression d’avoir été quelque peu négligés par la municipalité de Mauguio dont ils dépendent. Pour une partie des Carnonnais l’indépendance de leur quartier serait même la solution. Un souhait que ne partagent pas les personnalités politiques de la ville mais qui intéresserait grandement la métropole de Montpellier.

En arrivant en tête des 10 bureaux de vote sur les 13 que compte la commune, Yvon Bourrel a été réélu sans surprise maire de Mauguio le 28 juin dernier (45,2%). Mais voilà, les habitants de Carnon, l’un des quatre quartiers qui composent la ville, ont décidé cette année de jouer les trouble-fête en accordant massivement leurs voix à Daniel Bourguet à la tête d’une liste citoyenne et écologiste (59,2%). En six ans, l’écart entre l’édile et son opposant a été multiplié par dix ! 

Cette chute spectaculaire s’explique par une défiance grandissante des habitants de cette petite station balnéaire familiale nichée entre Palavas-les-Flots et la Grande-Motte.

Un abandon au quotidien

Les griefs contre la municipalité et sa gestion de Carnon apparaissent nombreux mais tous ont un dénominateur commun : un abandon total face aux problèmes du quotidien.

Il vous reste 80% de cet article à découvrir !

Connectez-vous

Sinon abonnez-vous sans tarder !
Découvrez nos formules à partir de 4,92€/mois


Enregistrer un nouveau compte

Choisissez votre niveau d'adhésion

Choisissez votre méthode de paiement


Pourquoi s'abonner au d’Oc ?

  • S’informer par un média complètement indépendant dont le financement repose sur ses lecteurs.
  • Découvrir des enquêtes de fonds et des révélations qui concernent des enjeux démocratiques au niveau local.
  • Consolider l’émergence d’un journalisme qui défend un autre regard sur l’actualité de Montpellier et sa région.