Montpellier : verdure et patates chaudes au menu de l’alliance PS-EELV

#PartieDeCampagne. A quelques jours du second tour de
l'élection municipale, le jeu des alliances implique discussions et compromis.
La liste « Montpellier unie », conduite par le socialiste Michaël
Delafosse (16,6% des voix au premier tour) et l'écologiste Coralie Mantion
(7,42%), s'est pliée à quelques réajustements sur des thèmes phares de la
campagne : gratuité des transports, stade de foot, ZFE (Zone à faible
émission), tunnel de la Comédie...

A Montpellier, entre le parti socialiste et Europe écologie-Les verts, la vie n'a pas toujours été un long fleuve tranquille. Élection après élection, les deux partis ont souvent alterné entre alliance et opposition* ; un sempiternel « Je t'aime, moi non plus » qu'ils veulent aujourd'hui révolu. Michaël Delafosse a donc repêché 13 colistiers de la liste EELV. Treize, sur les 45 places éligibles. Triste sort pour ce parti que les sondages propulsaient en grand favori du premier tour, avec 19% des intentions de vote en janvier dernier. Il faut dire qu'entre-temps, la scission des candidats écologistes a fait des ravages. Et aujourd'hui, si Coralie Mantion (EELV) affirme que son acolyte partageait déjà « 90% » de son programme, la mise en commun a bel et bien nécessité quelques recadrages.

Il vous reste 80% de cet article à découvrir !

Connectez-vous

Sinon abonnez-vous sans tarder !
Découvrez nos formules à partir de 4,92€/mois


Enregistrer un nouveau compte

Choisissez votre niveau d'adhésion

Choisissez votre méthode de paiement


Pourquoi s'abonner au d’Oc ?

  • S’informer par un média complètement indépendant dont le financement repose sur ses lecteurs.
  • Découvrir des enquêtes de fonds et des révélations qui concernent des enjeux démocratiques au niveau local.
  • Consolider l’émergence d’un journalisme qui défend un autre regard sur l’actualité de Montpellier et sa région.