Municipales : les conséquences des tergiversations du pouvoir sur l’avenir du scrutin

Second tour au mois de juin ou report cet automne ? Deux mois après le premier tour des élections municipales perturbé par la crise sanitaire, le gouvernement n’a toujours pas tranché sur l’avenir d’un scrutin qui concerne plus de 35 000 communes en France. Peu importe le scénario retenu, l’incertitude sur le calendrier électoral n’est pas sans conséquences sur le fonctionnement de la démocratie locale. Elle pose plusieurs questions aussi bien juridiques qu’économiques et pourrait rebattre les cartes du jeu politique. Explications avec l’exemple de Montpellier.

Il vous reste 80% de cet article à découvrir !

Connectez-vous

Sinon abonnez-vous sans tarder !
Découvrez nos formules à partir de 4,92€/mois


Enregistrer un nouveau compte

Choisissez votre niveau d'adhésion

Choisissez votre méthode de paiement


Pourquoi s'abonner au d’Oc ?

  • S’informer par un média complètement indépendant dont le financement repose sur ses lecteurs.
  • Découvrir des enquêtes de fonds et des révélations qui concernent des enjeux démocratiques au niveau local.
  • Consolider l’émergence d’un journalisme qui défend un autre regard sur l’actualité de Montpellier et sa région.