Agde : une plainte dénonce le « clientélisme endémique »

Au Cap d’Agde, l’immobilier ouvre les appétits. Le maire Gilles d’Ettore (Les Républicains) est visé par une plainte pour favoritisme, prise illégale d’intérêt et trafic d’influence. Des accusations qui relève de la « manipulation électorale » pour la mairie.

Une plainte pour favoritisme, prise illégale d’intérêt et trafic d’influence, vise Gilles d’Ettore, le maire d’Agde et président de la Communauté d’agglomération Hérault Méditerranée (CAHM) et cite plusieurs opérations immobilières . . .

Il vous reste 80% de cet article à découvrir !

Connectez-vous

Sinon abonnez-vous sans tarder !
Découvrez nos formules à partir de 4,92€/mois


Enregistrer un nouveau compte

Choisissez votre niveau d'adhésion

Choisissez votre méthode de paiement


Pourquoi s'abonner au d’Oc ?

  • S’informer par un média complètement indépendant dont le financement repose sur ses lecteurs.
  • Découvrir des enquêtes de fonds et des révélations qui concernent des enjeux démocratiques au niveau local.
  • Consolider l’émergence d’un journalisme qui défend un autre regard sur l’actualité de Montpellier et sa région.