Rétrodoc – Les enquêtes de votre journal indépendant qui ont marqué l’année

Une sélection d’enquêtes publiées en 2019 à lire ou à redécouvrir.

Du Nigéria aux trottoirs de Montpellier : une vie d’enfer et de soumission

Leurs silhouettes font tristement partie du décor, à Montpellier ou sur les routes nationales environnantes. Depuis une dizaine d’années, le nombre de prostituées nigérianes a considérablement augmenté. Des femmes en proie à des réseaux redoutables qui ont fait de l’exploitation sexuelle un commerce lucratif. Le d’Oc a voulu en savoir plus sur les parcours et le quotidien de ces femmes.

Avant les municipales, le PS héraultais face à sa décomposition

Des candidats socialistes aux municipales ont été désignés sans la moindre concurrence interne et dans une certaine indifférence. De son côté, le conseil régional présidé par Carole Delga repousse son soutien officiel et semble miser sur plusieurs profils. La porte-parole du PS héraultais, Flora Labourier, elle, a quitté ses responsabilités fédérales pour rejoindre Mohed Altrad. A bientôt un an du renouvellement des mairies et des intercommunalités, le parti à la rose semble complètement déboussolé.

Un an après, omerta et impunité à la faculté de droit de Montpellier

Au moment où nous avons réalisé cette enquête, près d’un an s’était écoulé depuis la nuit du 21 au 22 mars 2018, durant laquelle un groupe armé s’était introduit dans la faculté de droit de Montpellier afin d’y déloger violemment des étudiants grévistes. Certains membres de la faculté dénonçaient une ambiance délétère et une institution minée par l’omerta.

En février 2019, l’enquête disciplinaire a rendu son verdict : l’ancien doyen Philippe Petel est interdit d’enseigner pendant cinq ans, le professeur, Jean-Luc Coronel de Boissezon est radié. Côté pénal, le parquet vient de solliciter le renvoi de sept personnes, proches des réseaux d’extrême-droite, devant le tribunal correctionnel.

Sur fond d’argent public, le nouveau stade de foot s’enlise

Le nouveau stade Louis Nicollin devait à l’origine accueillir les supporters du MHSC pour la saison 2022-2023. Faute de première pierre posée, comme promis, lors de l’inauguration de la coupe du monde féminine, le maire et président de la métropole Philippe Saurel a dû clarifier l’avancée du projet le mardi 11 juin. L’histoire du nouveau stade, déjà ponctuée de polémiques et de réticences, se meut en un enjeu électoral pour les municipales.

Mais que cachent les grèves en série dans les écoles de Montpellier ?

Depuis la mi-décembre 2018, les cantines scolaires de Montpellier sont touchées par un mouvement d’ampleur des agents municipaux. Plus de 30 jours de grève cumulés en six mois. Certains établissements sont plus souvent perturbés que d’autres. Les grévistes ne communiquent pas, la mairie dit qu’elle ne peut rien faire et les parents sont complètement perdus. Le d’Oc a voulu comprendre ce qui se cache derrière ces grèves perlées.
Alors que dans la capitale héraultaise le nombre d’enfants qui déjeunent dans les cantines a augmenté de près de 40% en quatre ans, des agents racontent leur quotidien. Mal être, clientélisme, absentéisme et sous-effectifs : le malaise est incontestable. Avec, en toile de fond, des inquiétudes sur l’environnement dans lequel évoluent, chaque jour, les écoliers montpelliérains.

CHU de Montpellier : être vieux à Bellevue, chronique d’une maltraitance latente

Rafistolage, fuites d’eau, pénuries de petites cuillères, services limités… A Bellevue, centre de soin pour personnes âgées du CHU de Montpellier, les soignants travaillent dans des conditions difficiles et inadaptées à l’accueil d’un public impotent. En 2024 un bâtiment flambant neuf prendra le relais au sein du centre Antonin Balmès, mais d’ici là il faudra faire avec… Ou quand le 5e CHU de France affiche des carences techniques étonnantes.

Du « management brutal » au suicide, la police montpelliéraine confrontée à son malaise

Au moment où nous avons réalisé cette enquête reprise par Mediapart, quatre mois étaient passés après le suicide de la capitaine Elisabeth Gabet sur son lieu de travail, à Montpellier, dans les bureaux de la sureté départementale. Pendant trois jours, le préfet de l’Hérault a été contraint de présider un CHSCT extraordinaire sous la pression du syndicat Unité SGP Police-Force ouvrière. Depuis plusieurs mois déjà, ses délégués syndicaux pointent de nombreux dysfonctionnements dans le management du personnel. Désormais, ils critiquent sans ambiguïté le comportement de la direction de la police montpelliéraine. Depuis le début de l’année, une quarantaine d’agents se sont déjà mis en arrêt maladie.

Municipales à Montpellier : Malgré l’euphorie, Les verts face à l’épreuve redoutée de l’investiture

En révélant des informations sur les coulisses de l’organisation de la primaire d’Europe écologie – Les verts (EELV) pour désigner la tête de liste aux municipales de Montpellier, c’est un peu comme si Le d’Oc avait anticipé les lendemains tumultueux du scrutin. Désormais, les deux candidats qui se sont affrontés lors du vote d’octobre dernier, l’ex-maire de Murles Clothilde Ollier et l’ancien député Jean-Louis Roumégas, partent chacun de leur côté.

Municipales : la sale campagne sur Twitter

Invectives, clashs, moqueries, comptes anonymes qui pullulent…et dont certains seraient pilotés par des élus. Depuis plusieurs mois, Le d’Oc observe la politique montpelliéraine sur le réseau social Twitter. Et le moins que l’on puisse dire, c’est que les échanges ne sont pas toujours reluisants, ni constructifs.

Gilets jaunes : un an de lutte, de colère et de répression

Depuis un an, Le d’Oc suit le mouvement social né des réseaux sociaux. Ne travaillant pas dans l’instantanéité, notre journal indépendant en ligne s’est efforcé de vous le raconter avec une approche singulière. Les sujets de fonds ont donc pris le dessus sur le récit des manifestations, les chants anti-Macron, les établissements bancaires violentés et autres feux de poubelles, ou encore le bilan du nombre de personnes interpellées chaque samedi soir. Inédit par sa longévité, sa répression et sa capacité à faire émerger des personnes qui ne s’étaient jamais mobilisées ni pris la parole pour exprimer leur malaise, les Gilets jaunes sont devenus le symbole d’un pays fracturé entre ceux qui vont bien et tous ceux qui se sentent relégués.Retour sur nos productions, nos enquêtes et nos photographies.

Lire aussi :

Seringues, drogue et incivilité : cette école qui résiste au milieu du chaos

La station d’épuration Maera impliquée dans la pollution de l’étang du Prévost, l’avenir des travailleurs handicapés reste incertain

Stéphanie Jannin, la nouvelle recrue contestée de l’école d’architecture de Montpellier

Paillotes : La préfecture de l’Hérault contrainte de siffler la fin de la beach party !

Municipales : Dans l’Hérault, Les Républicains en quête d’une boussole

Autour de Montpellier :

La Devèze à Béziers : Quand Ménard fait craquer sa cité

Trafic maritime : l’air devient-il irrespirable à Sète ?

Nîmes : Les dernières digues de la régie publique de l’eau cèdent

Laisser un commentaire