Festival de l'école de la vie : dans les coulisses d'un véritable business

Business du coaching et du développement personnel en tout genre, méthodes pédagogiques et écoles qui n'en ont parfois que le nom, programmes de soutien psychologique douteux... Que véhicule vraiment le Festival de l'école de la vie et son économie du bonheur ? Cette année, des voix s’élèvent contre les méthodes de son fondateur Julien Peron, un professionnel du marketing devenu par la magie de la communication, expert en éducation.
 
L’école de la vie, une formule qui sent bon l’herbe fraîche et les culottes courtes, directement reprise au célèbre pédagogue belge Ovide Decroly, figure du mouvement de l’éducation nouvelle au début du XXeme et partisan d’« une école pour la vie par la vie ».
Le festival du même nom tiendra sa cinquième édition du 20 au 22 septembre à Montpellier. A l’arrivée sur le très chic site du château de Flaugergues, une fois les dix euros de ticket d’entrée acquittés, le visiteur aura accès à « 250 stands et 35 conférences autour de l’éducation », peut-on lire sur le site Internet du festival. Bref, du lourd qui, toujours selon le site, attirerait « 12 000 festivaliers de la France entière ».

Il vous reste 80% de cet article à découvrir !
Si vous êtes déjà abonnés, connectez-vous.

Pourquoi s'abonner au d’Oc ?

  • S’informer par un média complètement indépendant dont le financement repose sur ses lecteurs.
  • Découvrir des enquêtes de fonds et des révélations qui concernent des enjeux démocratiques au niveau local.
  • Consolider l’émergence d’un journalisme qui défend un autre regard sur l’actualité de Montpellier et sa région.
Facebook
Twitter