Pollutions, submersion, constructions… Ces menaces qui pèsent sur la biodiversité en Camargue

La plus grande zone humide d’Europe, classée réserve de biosphère par l’Unesco, est plus que jamais soumise à des pressions humaines et climatiques. Mais scientifiques, agriculteurs et associations luttent pour sa préservation.
 
Avec ses 85 000 ha, du Grau-du-Roi à Port-Saint Louis du Rhône, la Camargue constitue la zone humide la plus étendue en Europe. C’est un ensemble de terrains, exploités ou non, habituellement inondés ou gorgés d'eau douce, salée ou saumâtre de façon permanente ou temporaire. Au-delà de la simple définition du Code de l’environnement, ce sont d’incroyables réserves de biodiversité, et des amortisseurs climatiques qui protègent contre l’érosion, les inondations, les crues et les tempêtes. Mais ces écosystèmes -les plus prodigues de la planète- sont aussi les plus menacés.

Il vous reste 80% de cet article à découvrir !
Si vous êtes déjà abonnés, connectez-vous.

Pourquoi s'abonner au d’Oc ?

  • S’informer par un média complètement indépendant dont le financement repose sur ses lecteurs.
  • Découvrir des enquêtes de fonds et des révélations qui concernent des enjeux démocratiques au niveau local.
  • Consolider l’émergence d’un journalisme qui défend un autre regard sur l’actualité de Montpellier et sa région.