Municipales et « cette p’tite musique qui fait son chemin »

Et si le maire de Montpellier ne se représentait pas pour se succéder à lui-même ? Philippe Saurel le dit régulièrement, comme un point de ponctuation à chacune de ses déclarations : « si je suis candidat… » Celui qui n’a toujours pas pris sa décision contrairement à la plupart des maires de grandes villes donne désormais du crédit à cette hypothèse. Dans les déjeuners en ville, c’est même devenu un sujet de conversation. « Sera-t-il au moins candidat », s’interroge-t-on chez certains de ses adversaires. Pour le maire d . . .

Il vous reste 80% de cet article à découvrir !
Si vous êtes déjà abonnés, connectez-vous.

Pourquoi s'abonner au d’Oc ?

  • S’informer par un média complètement indépendant dont le financement repose sur ses lecteurs.
  • Découvrir des enquêtes de fonds et des révélations qui concernent des enjeux démocratiques au niveau local.
  • Consolider l’émergence d’un journalisme qui défend un autre regard sur l’actualité de Montpellier et sa région.