[Décryptage] Européennes : quels enseignements pour les municipales ?

A dix mois des élections municipales, le scrutin des européennes laisse présager les différents rapports de force entre les formations politiques dans un paysage bien fragmenté. En s’appuyant sur les résultats de dimanche soir, Le d’Oc livre une analyse pour Montpellier et le département de l’Hérault en général.
 
Comme à Lille et Toulouse, pour les élections présidentielles les Montpelliérains avaient plébiscité Jean-Luc Mélenchon (31,49%), nettement devant Emmanuel Macron (24,69%). Deux ans plus tard, comme les deux villes précédemment citées, Montpellier place en tête la liste Renaissance conduite par Nathalie Loiseau et soutenue par le président de la République.

Il vous reste 80% de cet article à découvrir !
Si vous êtes déjà abonnés, connectez-vous.

Pourquoi s'abonner au d’Oc ?

  • S’informer par un média complètement indépendant dont le financement repose sur ses lecteurs.
  • Découvrir des enquêtes de fonds et des révélations qui concernent des enjeux démocratiques au niveau local.
  • Consolider l’émergence d’un journalisme qui défend un autre regard sur l’actualité de Montpellier et sa région.