Précipitations en berne, le Lez asséché

31 mars 2019, dans le quartier Antigone, sur les rives du Lez, à Montpellier. Par Xavier Malafosse.
#Photodoc. Comme chaque premier jour du mois, découvrez une illustration qui immortalise un moment de la vie montpelliéraine et de sa région.
 
Inquiétant. D’après Météo France que Le d’Oc a contacté, le cumul des précipitations pour le mois de mars à Montpellier était de 0,2 mm. D’ordinaire, sur la même période mensuelle (données de 1981 à 2010), le cumul atteint une moyenne 34,3 mm. Il faut remonter au 6 mars pour retrouver le dernier jour de pluie dans la capitale héraultaise.
Entre le 1er décembre 2018 et le 1er mars 2019, le cumul des précipitations quotidiennes quotidiennes était de 51,5 mm. La normale saisonnière 174,1 mm.
 
Lire aussi notre enquête :
Erosion du littoral héraultais : Du sable et des millions qui partent à la mer

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *