« Gilets jaunes » : à Montpellier, la mobilisation persiste et s’organise

Retrouvez Dans la salle d’attente, nos brèves du mardi avant notre long format de la fin de semaine.

 

Actifs sur le web, les "gilets jaunes" produisent un journal papier

Intitulé « Nous sommes gilets jaunes », des habitants du grand Montpellier ont récemment créé un journal papier pour informer sur leur mobilisation. Samedi dernier, dans la capitale héraultaise, pour l’acte XIV, le second numéro a été distribué de la main à la main. On y trouve le rappel de certaines revendications comme le référendum d’initiative citoyenne (Ric) à inscrire dans la constitution pour « rendre le pouvoir au peuple. » Présents également : le compte-rendu de l’assemblée générale hebdomadaire, un dessin qui illustre un moment de la précédente manifestation, la communication sur l’ouverture d’un site Internet nommé « le vrai débat », le calendrier des prochains rendez-vous ou les contacts pour rester connecté à l’actualité du mouvement. Et si, loin des plateaux de télévision parisiens, les "gilets jaunes" s’engageaient vers la structuration de leur organisation ?

 

***

 

Des ex-conseillers de Philippe Saurel se rapprochent de Mohed Altrad

C’est certainement la saison la plus compliquée pour le Montpellier Hérault Rugby (MHR) depuis l’arrivée de son président Mohed Altrad en 2012. Samedi dernier, le club s’est incliné à domicile contre Perpignan et stagne désormais à la neuvième place du championnat de France Top 14 après 16 journées. Comme Le d’Oc le relate régulièrement, l’industriel semble désormais utiliser la politique pour y trouver une bouffée d’oxygène. La semaine dernière, nous avons révélé que Mohed Altrad avait intégré Catherine Labrousse, ex-assistante parlementaire des anciens députés socialistes Christian Assaf et Françoise Dumas, dans son staff de campagne pour préparer les prochaines municipales. Le milliardaire passe désormais à l’offensive et consolide son pack en se rapprochant de deux acteurs majeurs de la campagne victorieuse de Philippe Saurel en 2014. En effet, dans la tribune présidentielle du GGL Stadium, les conseillers politiques Fabrice Palau et Fabien Nicolas ont été aperçus aux côtés du sénateur Jean-Pierre Grand, premier soutien d’une candidature d’Altrad pour le scrutin de mars 2020. Contacté, Fabien Nicolas, ex-collaborateur au cabinet d’Hélène Mandroux puis de Philippe Saurel à la mairie de Montpellier, n’a pas démenti. « Nous discutons régulièrement de politiques publiques », explique-t-il au d’Oc sans pour autant préciser l’organigramme de l’équipe qui est en train de se dessiner. Mohed Altrad estime-t-il qu’il a plus de chances de déloger le maire de la Place Georges-Frêche plutôt que de remporter un jour le bouclier de Brennus avec le MHR ? Ou pêche-t-il par excès d’orgueil ? Réponse dans les prochains mois.

 

***

 

Google, le maire et les fake news

Lors de l’inauguration des Ateliers Google vendredi dernier, à l’ancienne mairie de Montpellier, Philippe Saurel s’en est pris aux « Fake News » invitant son auditoire à faire attention aux rumeurs et autres fausses nouvelles que l’on peut trouver sur les réseaux sociaux. Dans son collimateur : un billet de blog publié quelques jours auparavant sur Mediapart annonçant la fermeture de la Cyber Base définie comme « un lieu d’accueil pour les personnes en recherche d’emploi ou souhaitant développer une activité ». La publication avait motivé des militants à venir gâcher la fête. Une quinzaine de personnes réunissant i-boycott, Désobéir ou encore la Carmagnole sont venues porter des revendications contre l’installation du géant américain.
Concernant la Cyber Base, « elle existe toujours, ici-même (au sein de l’espace French Tech, ndlr) », a indiqué le président de la métropole. Elle cohabite probablement avec Google qui installe ces ateliers au même endroit.

 

***

 

Les deux ans du d'Oc, c'est demain dès 18h à la halle Tropisme de Montpellier

Le 20 février 2019, à la halle tropisme de Montpellier, Le d’Oc fêtera son deuxième anniversaire. Depuis deux ans, notre journal indépendant en ligne livre un autre regard sur l’actualité de Montpellier et sa région. Au moment où la liberté de la presse et le secret des sources sont fortement attaqués, nous vous proposons d’échanger sur les liens étroits entre la démocratie et l’investigation journalistique, notamment au niveau local.

Pourquoi l’enquête journalistique doit aussi concerner les régions ? Comment peut-elle participer à faire davantage respirer notre démocratie ? D’ailleurs, dans quelle santé se trouve notre démocratie locale ?

Ouvert à tous nos lecteurs et à un public bien plus large.

En présence de :

Stéphane Alliès, co-directeur éditorial de Mediapart

Jacques Trentesaux, co-fondateur et directeur de Médiacités

Pauline Amiel, maître de conférences et responsable du master journalisme à l’EJCAM d’Aix-Marseille

Nourdine Bara, auteur et organisateur d’agoras sur l’espace public

William Viste, membre actif de l’association La vigie citoyenne à La Grande-Motte

Rendez-vous le 20 février 2019, dès 18 heures, au café de la halle tropisme, 121 rue Fontcouverte à Montpellier

 

Contact : redaction@ledoc-info.com

Retrouvez l’évènement sur notre page Facebook : https://www.facebook.com/events/2269270316471003/

 

Photo à la une : Xavier Malafosse

 

Lire aussi nos décryptages et nos enquêtes :

Violences policières : Montpellier en première ligne

"Gilets jaunes" : La gauche entre l'embarras et l'empathie

Ils décryptent le système Saurel vu de l'intérieur


Ce contenu est accessible uniquement aux lecteurs abonnés


  • - 59 / 1 Année
    Vous accédez librement à l'intégralité du contenu. Vous recevrez gratuitement Le d'Oc magazine à l'adresse de votre choix.
    - 35 / 6 Mois
    Vous accédez librement à l'intégralité du contenu
    - 79 / 1 Année
    Vous devenez membre privilégié et accédez librement à l'intégralité du contenu. Vous recevrez gratuitement Le d'Oc magazine. Vous serez invité également aux différents événements organisés par la rédaction. Si vous estimez qu'il manque un média comme Le d'Oc sur votre territoire, soutenez notre initiative et permettez-lui de s'installer durablement.
    - 15 / 2 Mois
    Vous accédez librement à l’intégralité du contenu pendant deux mois.

    Sélectionnez un mode de paiement

    No payment methods are available for the selected subscription plan.

Laisser un commentaire