Avant leur nouveau campus, des salariés d’Orange inquiets
par la politique des transports sur la métropole

Par la voie de leur représentant syndical, des salariés du groupe de télécommunication alertent leur direction sur la création d’un nouveau campus au parc de La Pompignane, à l’est de Montpellier. Pour eux, il n’existe aucune alternative à la voiture dans un quartier d’affaires déjà saturée par la circulation automobile et qui n’a pas terminé sa croissance. Ils devront composer sans la ligne 6 de tramway, un moment promise. A terme, les temps de trajet domicile-travail vont considérablement augmenter et la qualité de l’air va continuer de se dégrader.

 

A Montpellier, le groupe de télécommunication Orange prépare son redéploiement. L’entreprise mise sur l’émergence d’un nouveau campus sur le parc technologique de la Pompignane, dédié depuis 1965 à IBM. Le néo-quartier Cambacérès, là où est implantée la nouvelle gare TGV Sud de France, n’a pas été retenu bien qu’un temps envisagé. Le but est de mutualiser les équipes des cinq sites déjà installées sur le territoire (1 439 personnes) vers un seul centre à l’est de la ville. L’emménagement est envisagé pour 2021.

Mais plusieurs salariés doutent de la pertinence de ce transfert.


Ce contenu est accessible uniquement aux lecteurs abonnés


  • - 59 / 1 Année
    Vous accédez librement à l'intégralité du contenu. Vous recevrez gratuitement Le d'Oc magazine à l'adresse de votre choix.
    - 35 / 6 Mois
    Vous accédez librement à l'intégralité du contenu
    - 79 / 1 Année
    Vous devenez membre privilégié et accédez librement à l'intégralité du contenu. Vous recevrez gratuitement Le d'Oc magazine. Vous serez invité également aux différents événements organisés par la rédaction. Si vous estimez qu'il manque un média comme Le d'Oc sur votre territoire, soutenez notre initiative et permettez-lui de s'installer durablement.
    - 15 / 2 Mois
    Vous accédez librement à l’intégralité du contenu pendant deux mois.

    Sélectionnez un mode de paiement

    No payment methods are available for the selected subscription plan.

2 commentaires sur “Avant leur nouveau campus, des salariés d’Orange inquiets
par la politique des transports sur la métropole

  1. Le quartier de la Pompignane pourrait être desservi par la station de tramway étrangement nommée « Pompignane » (souvenir d’une manœuvre de Frêche ayant servi à imposer la construction de la boucle du Lez pour la ligne 2, aujourd’hui c’est la ligne 4 qui y passe), il suffirait de construire la passerelle sur le Lez en face de la rue des Courlis comme indiqué dans la DUP de la ligne 2 mais abandonné par Frêche le lendemain de la signature de la DUP de la ligne 2 par le gouvernement.
    Ce quartier serait également beaucoup plus praticable pour les piétons, bien moins enclavé autour d’une unique voie de circulation, si la mairie essayait d’ouvrir des raccourcis pour piétons dans les coupures que constituent les grands ensembles de résidences et les quartiers pavillonnaires: ça éviterait de faire des détours interminables en voiture pour rejoindre des endroits situés à un jet de pierre à vol d’oiseau.
    À vélo aussi, les distances sont courtes, mais actuellement les itinéraires cyclables sont incompréhensibles pour qui n’est pas du quartier, voyez ce bout de piste cyclable qui monte sur le trottoir du grand pont sur le Lez depuis la Pompignane, sachant qu’ensuite rien n’est prévu pour en redescendre quand on arrive près de l’hôtel Mercure. Le résultat est que, malgré les courtes distances, ce quartier semble éloigné de tout, ce qui pousse les gens à croire qu’on ne peut y accéder qu’en voiture.

Laisser un commentaire