Fac de lettres de Montpellier : Les contrats en or d'un garde du corps de Macron

L’entreprise de sécurité APS Sud a facturé pour plus de 260 000 euros d'argent public à l’université Montpellier 3. Un ancien garde du corps de Macron travaille dans cette entreprise, dont le devis a été transmis à la direction de l’université par une responsable de La République en marche. APS Sud a obtenu le marché sans appel d’offres ni mise en concurrence, alors qu'une autre entreprise était déjà sous contrat avec l'université sur ce secteur. 
Cet article a été publié le 11 décembre 2018 par Médiapart et s'inscrit dans le cadre de notre partenariat avec notre titre de presse indépendant en ligne.
 
Au printemps 2018, la direction générale des services, la direction des affaires financières et les agents comptables de l’université Paul-Valéry de Montpellier sont sur le pied de guerre. Ils doivent se conformer à une « demande de la présidence » : embaucher une société de sécurité alors qu’une autre est déjà sous contrat. La démarche crispe certains fonctionnaires. Mais ils doivent s'y conformer : « C’est hautement politique », explique l’un d’eux.

Il vous reste 80% de cet article à découvrir !
Si vous êtes déjà abonnés, connectez-vous.

Pourquoi s'abonner au d’Oc ?

  • S’informer par un média complètement indépendant dont le financement repose sur ses lecteurs.
  • Découvrir des enquêtes de fonds et des révélations qui concernent des enjeux démocratiques au niveau local.
  • Consolider l’émergence d’un journalisme qui défend un autre regard sur l’actualité de Montpellier et sa région.