Dépollution de l'ancienne raffinerie Exxon-Mobil : les riverains entre impatience et inquiétude

A Frontignan, les riverains de l’ancienne raffinerie pétrolière Exxon-Mobil attendent toujours qu’une étude sanitaire dissipe leurs inquiétudes sur la pollution de leur environnement. Des analyses de l’air, publiées le 12 novembre dernier, se veulent rassurantes, bien qu’elles sèment le doute sur l’origine des pollutions et sur le véritable niveau de risque avant que ne commence le chantier de dépollution fin 2019.
 
Ignorant le panneau d’interdiction « attention danger site pollué Exxon-Mobil et filiale de Esso SAF », un chat noir file sous le ciel bas de novembre.

Il vous reste 80% de cet article à découvrir !
Si vous êtes déjà abonnés, connectez-vous.

Pourquoi s'abonner au d’Oc ?

  • S’informer par un média complètement indépendant dont le financement repose sur ses lecteurs.
  • Découvrir des enquêtes de fonds et des révélations qui concernent des enjeux démocratiques au niveau local.
  • Consolider l’émergence d’un journalisme qui défend un autre regard sur l’actualité de Montpellier et sa région.