Erosion du littoral héraultais :
Du sable et des millions qui partent à la mer

Les plages de l'Hérault perdent entre un et quatre mètres chaque année. Pour les scientifiques le constat est sans appel : l’érosion est inéluctable. Certaines plages et habitations en première ligne pourraient même complètement disparaître d’ici 50 ans. Inquiets pour cette pépite du tourisme et de l’économie, la région et le département ont lancé des études. Une proposition de loi est en cours de préparation… En attendant, sans arsenal juridique et législatif, les communes sont bien démunies.

 

Des vents à 100 km/ heure, une houle de six mètres, et en quelques heures la plage qui a quasiment disparu. Le lendemain du 1er mars 2018, Louis Fardet constate les dégâts, déprimé. Depuis qu’il s’est installé à Vias, dans le Biterrois, en 2004, le gérant du camping des Flots bleus a été le témoin de plusieurs tempêtes, des « coups de mer ». Mais ce dernier est d’une intensité jamais vue depuis 2003 et 2004. « La mer a emporté une grande partie de la digue. Les passerelles ont été arrachées, les ganivelles installées pour retenir le sable et la végétation emportées. Seule reste une petite bande de sable ridicule. On ne peut plus parler de plage… »

Huit mois ont passé, Louis Fardet a pris sa retraite, mais il ne décolère pas.


Ce contenu est accessible uniquement aux lecteurs abonnés


  • - 59 / 1 Année
    Vous accédez librement à l'intégralité du contenu. Vous recevrez gratuitement Le d'Oc magazine à l'adresse de votre choix.
    - 35 / 6 Mois
    Vous accédez librement à l'intégralité du contenu
    - 79 / 1 Année
    Vous devenez membre privilégié et accédez librement à l'intégralité du contenu. Vous recevrez gratuitement Le d'Oc magazine. Vous serez invité également aux différents événements organisés par la rédaction. Si vous estimez qu'il manque un média comme Le d'Oc sur votre territoire, soutenez notre initiative et permettez-lui de s'installer durablement.
    - 15 / 2 Mois
    Vous accédez librement à l’intégralité du contenu pendant deux mois.

    Sélectionnez un mode de paiement

    No payment methods are available for the selected subscription plan.

1 commentaire sur “Erosion du littoral héraultais :
Du sable et des millions qui partent à la mer

  1. « Il s’agit, entre autre, de faciliter la question des indemnisations quand des propriétaires sont contraints, par exemple, de quitter leur habitation menacée ».

    J’ai pas bien saisi le concept là. Les collectivités comptent indemniser les propriétaires qui ont eux même participé à la bétonisation du littoral en achetant sur la côté ? Cette même urbanisation insensé qui est à l’origine du désensablement et donc de la mise en danger des maisons ?

    Mais c’est pas des indemnisations qu’on devrait leur donner … c’est la facture de leurs choix qui ont eu un impact sur l’environnement !

Laisser un commentaire