Midi Libre, les dessous d’un journal en crise économique

Comme de nombreux autres journaux, le quotidien régional subit une baisse chronique de sa diffusion papier et de ses ventes en kiosque. Plus inquiétant, la chute des recettes publicitaires est plus importante que prévue. Or, le plan triennal engagé après le rachat du titre par le groupe La Dépêche arrive à terme. Le PDG Jean-Michel Baylet semble contraint de solliciter un nouvel emprunt auprès des banques. S’il est acté, ce second plan entraînera de nouvelles restructurations au sein des rédactions de Midi Libre. Les journalistes et leurs conditions de travail ne seront pas épargnés. Des signes de cette mutation sont d’ailleurs déjà visibles. D’autres sont en cours de négociation.   

 

C’est inédit. La diffusion payante du journal Midi Libre vient de passer en dessous de la barre hautement symbolique des 100 000 exemplaires par jour.


Ce contenu est accessible uniquement aux lecteurs abonnés


  • - 59 / 1 Année
    Vous accédez librement à l'intégralité du contenu. Vous recevrez gratuitement Le d'Oc magazine à l'adresse de votre choix.
    - 35 / 6 Mois
    Vous accédez librement à l'intégralité du contenu
    - 79 / 1 Année
    Vous devenez membre privilégié et accédez librement à l'intégralité du contenu. Vous recevrez gratuitement Le d'Oc magazine. Vous serez invité également aux différents événements organisés par la rédaction. Si vous estimez qu'il manque un média comme Le d'Oc sur votre territoire, soutenez notre initiative et permettez-lui de s'installer durablement.
    - 15 / 2 Mois
    Vous accédez librement à l’intégralité du contenu pendant deux mois.

    Sélectionnez un mode de paiement

    No payment methods are available for the selected subscription plan.

Laisser un commentaire