Squat : évacuation imminente d'une propriété délaissée par la SNCF

26 septembre 2018, rue Colin à Montpellier. Par Xavier Malafosse
En mai dernier, notre média indépendant  a lancé #Photodoc. Chaque premier jour du mois, découvrez une illustration qui immortalise un moment de la vie montpelliéraine et de sa région.
Un huissier de justice s’est déplacé mercredi 26 septembre pour signifier l’expulsion imminente d’environ 70 individus occupants une propriété abandonnée par la SNCF, à proximité de la gare Saint-Roch de Montpellier. Depuis plusieurs mois déjà, le lieu héberge principalement des personnes en demande d’asile. Malgré l’activité des jardins partagés exploités sur la vaste propriété, les conditions de sécurité ne seraient plus réunies pour les habitants du squat. En attendant la réponse de l’Etat sur leur requête, les migrants devront trouver un nouveau toit, une fois qu’ils auront été évacués par les forces de l’ordre. Ou comment certainement déporter le problème ailleurs, peut-être dans d’autres quartiers de la ville.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *