Ils décryptent le système Saurel vu de l'intérieur

Cinq anciens collaborateurs du maire de Montpellier racontent leur expérience auprès de Philippe Saurel. Ils ne sont pas de la même génération, ont un parcours professionnel différent, et partagent chacun une histoire singulière avec l’édile. Pourtant, ils décrivent tous un élu exerçant le pouvoir de manière « solitaire », l’absence de « ligne politique » et de projets qui fassent « rêver », ou encore une stratégie de « victimisation » avec un « art démesuré pour se créer des ennemis ». Plus détachés qu’amers, ils livrent leur analyse avec la légitimité d’avoir été recruté au cabinet de l’Hôtel de Ville mais surtout, pour la plupart d’entre eux, d’avoir fait campagne pour le dissident socialiste lorsqu'il était candidat à la mairie.
 
L’annonce est tombée dimanche dernier, dans les colonnes de Midi Libre : il y aura un Saurel V lors du premier semestre 2019. Bien que le maire de Montpellier semble réajuster les délégations de ses élus, son cabinet ainsi que le fonctionnement de son administration tout au long de l’année, le rendez-vous est déjà pris pour un nouveau remaniement d’ampleur, certainement l’un des derniers avant les prochaines municipales. « Philippe Saurel a besoin de ce turn-over excessif qui peut dégager une forme d’instabilité chronique ». Fabrice Palau, proche du maire de Montpellier depuis 1999 sait très bien de quoi il parle.

Il vous reste 80% de cet article à découvrir !
Si vous êtes déjà abonnés, connectez-vous.

Pourquoi s'abonner au d’Oc ?

  • S’informer par un média complètement indépendant dont le financement repose sur ses lecteurs.
  • Découvrir des enquêtes de fonds et des révélations qui concernent des enjeux démocratiques au niveau local.
  • Consolider l’émergence d’un journalisme qui défend un autre regard sur l’actualité de Montpellier et sa région.