Nous souhaitons une excellente rentrée universitaire
à tous les étudiants

02 mai 2018, campus de l’université Paul-Valéry Montpellier III. Par Xavier Malafosse

En mai dernier, notre média indépendant  a lancé #Photodoc. Chaque premier jour du mois, découvrez une illustration qui immortalise un moment de la vie montpelliéraine et de sa région.

Au printemps dernier, à Montpellier un peu plus qu’ailleurs, la vie étudiante a particulièrement été mouvementée. En pleine contestation contre le gouvernement (réforme de la SNCF, Loi sur l’orientation et la réussite éducative, réforme de la justice…), la mobilisation prend une ampleur différente après la violente expulsion de jeunes militants qui occupaient un amphithéâtre de la fac de droit, la nuit du 22 mars. Les agresseurs cagoulés n’ont d’ailleurs toujours pas été identifiés. Seules deux personnes sont inquiétés par la justice, l’ex-doyen Philippe Pétel et le professeur en histoire du droit Jean-Luc Coronel de Boissezon. A partir du 27 mars, un blocage illimité paralyse l’université Paul Valéry (Lettres et sciences humaines). Au fil des semaines, le ton se durcit et le milieu universitaire s’inquiète des conditions d’examens. Finalement, les choses se tasseront… Mais la première partie d’année 2018 laissera des traces aussi bien sur le campus de la fac de lettres que sur celui de la fac de droit. Dans ce contexte difficile, où la ministre de l’Enseignement supérieur, Frédérique Vidal, a lancé un modèle de sélection pour remédier à la problématique du tirage au sort pour entrer à l’université, Le d’Oc souhaite donc à tous les étudiants, ainsi qu’à leurs enseignants, une excellente année universitaire.

 

A lire aussi :

Montpellier : l’unité de la fac de droit fragilisée

Violences à la fac de droit de Montpellier : la contestation sociale revigorée

 

 

Laisser un commentaire