« Erreurs », « mensonges », « complot » : la défense de Stephan Rossignol contre la CRC

 Des passages « d’une grande incohérence », des « erreurs manifestes », des « mensonges », des « interprétations systématiquement négatives ». Voilà, pour Stephan Rossignol, maire de la Grande-Motte, ce qui ressort du rapport d’observations définitives sur la gestion de sa commune par la Chambre régionale des comptes (CRC), que nous avons révélé le vendredi 10 août). Hier, lundi 13 août, en conseil municipal extraordinaire, l’édile a ainsi avancé tant bien que mal sa défense, dans une ambiance de cour d’école. Conseil pendant lequel le maire n’a pas oublié de parler du d’Oc, complice selon ses dires « d’un complot » contre lui.

Il vous reste 80% de cet article à découvrir !
Si vous êtes déjà abonnés, connectez-vous.

Pourquoi s'abonner au d’Oc ?

  • S’informer par un média complètement indépendant dont le financement repose sur ses lecteurs.
  • Découvrir des enquêtes de fonds et des révélations qui concernent des enjeux démocratiques au niveau local.
  • Consolider l’émergence d’un journalisme qui défend un autre regard sur l’actualité de Montpellier et sa région.