Trois ans après, le mécontentement des mamans du Petit Bard persiste

Les mères de ce quartier populaire situé à l'Ouest de Montpellier  ont récemment bénéficié d’un coup de projecteur inattendu sur leur action, à la faveur d’une rencontre avec Emmanuel Macron. Voilà maintenant trois années qu’elles mènent un combat difficile pour la mixité sociale et ethnique dans les écoles où sont scolarisés leurs enfants.

Cet article a été publié le 24 juin 2018 sur Médiapart et s'inscrit dans un partenariat éditorial avec notre titre de presse indépendant en ligne.

 

Dans une salle de travail « empruntée », faute de local, les doigts de Fatiha tambourinent calmement sur la table. Elle raconte, d’une voix douce mais ferme, le combat dans lequel elle s’est engagée il y a trois ans, aux côtés d’une quarantaine de parents. Tous sont originaires du Petit Bard, un quartier populaire de Montpellier. « Ne me demandez pas combien j’ai d’enfants, je vous répondrai 800 », anticipe la jeune femme, qui refuse de «personnifier» le débat.


Ce contenu est accessible uniquement aux lecteurs abonnés


  • - 59 / 1 Année
    Vous accédez librement à l'intégralité du contenu. Vous recevrez gratuitement Le d'Oc magazine à l'adresse de votre choix.
    - 35 / 6 Mois
    Vous accédez librement à l'intégralité du contenu
    - 79 / 1 Année
    Vous devenez membre privilégié et accédez librement à l'intégralité du contenu. Vous recevrez gratuitement Le d'Oc magazine. Vous serez invité également aux différents événements organisés par la rédaction. Si vous estimez qu'il manque un média comme Le d'Oc sur votre territoire, soutenez notre initiative et permettez-lui de s'installer durablement.
    - 15 / 2 Mois
    Vous accédez librement à l’intégralité du contenu pendant deux mois.

    Sélectionnez un mode de paiement

    No payment methods are available for the selected subscription plan.

Laisser un commentaire