Carte sur table pour le Scot 2019-2040

Le futur Schéma de cohérence territoriale (SCoT) de Montpellier Méditerranée Métropole respectera-t-il l’équilibre des trois tiers - un tiers urbanisé ou urbanisable, un tiers agricole et un tiers naturel ? Le 27 avril dernier, Jérôme Despey de la Chambre d’agriculture a donné son accord à Philippe Saurel, en présence des 30 autres maires de la métropole. « Vous avez dû me prendre parfois pourr un marchand de tapis » a dit le représentant de 470 agriculteurs, qui a réussi à arracher 200 ha à l’urbanisation. Notamment, des vergers à Baillargues, des terres irriguées à Vendargues et au Crès, ainsi qu’une zone de 20 ha destinée initialement à une plateforme logistique à Castelnau-le-Lez. « Ce sont des hectares agricoles insérés dans le milieu urbain, où il y aura de toute façon des problèmes de cohabitation », prévient toutefois un connaisseur du dossier, déçu.

Depuis le 27 avril et jusqu’au 4 juin, il est donc possible de consulter le projet de SCoT en ligne sur www.montpellier3m.fr/scot, ou dans les 31 mairies de la métropole et au siège de 3M. L’occasion de vérifier si l’engagement des trois tiers sera tenu. Ce principe institué en 2006 avait permis de geler l’étalement urbain.

Il vous reste 80% de cet article à découvrir !
Si vous êtes déjà abonnés, connectez-vous.

Pourquoi s'abonner au d’Oc ?

  • S’informer par un média complètement indépendant dont le financement repose sur ses lecteurs.
  • Découvrir des enquêtes de fonds et des révélations qui concernent des enjeux démocratiques au niveau local.
  • Consolider l’émergence d’un journalisme qui défend un autre regard sur l’actualité de Montpellier et sa région.