Philippe Saurel a bien été mis en examen pour diffamation

Après un non-lieu en 1re instance, le maire de Montpellier est finalement renvoyé devant le tribunal correctionnel. L’édile avait reproché à Djamel Boumaaz, élu de l’opposition sur la liste FN, d’avoir tenu des propos «antisémites» sur Twitter. Or, à l’époque des faits, le conseiller municipal a toujours revendiqué ne pas avoir de compte sur ce réseau social. Il avait même porté plainte contre X pour usurpation d’identité. Il s’agit donc d’un nouvel épisode dans une affaire qui n’est pas encore clôturée. Explications.


Ce contenu est accessible uniquement aux lecteurs abonnés


  • - 59 / 1 Année
    Vous accédez librement à l'intégralité du contenu. Vous recevrez gratuitement Le d'Oc magazine à l'adresse de votre choix.
    - 35 / 6 Mois
    Vous accédez librement à l'intégralité du contenu
    - 79 / 1 Année
    Vous devenez membre privilégié et accédez librement à l'intégralité du contenu. Vous recevrez gratuitement Le d'Oc magazine. Vous serez invité également aux différents événements organisés par la rédaction. Si vous estimez qu'il manque un média comme Le d'Oc sur votre territoire, soutenez notre initiative et permettez-lui de s'installer durablement.
    - 15 / 2 Mois
    Vous accédez librement à l’intégralité du contenu pendant deux mois.

    Sélectionnez un mode de paiement

    No payment methods are available for the selected subscription plan.

Laisser un commentaire