La Grande-Motte : Ces grands projets qui divisent

Un demi-siècle après l’arrivée de ses premiers habitants, la municipalité de Stephan Rossignol veut donner un nouvel élan à la station balnéaire. Le but ? Revitaliser la ville qui compte un peu moins de 9 000 administrés en attirant de nouvelles générations. Afin de remporter ce défi ambitieux, les élus ont adopté le réaménagement du port ainsi qu’une politique immobilière importante en densifiant l’habitat urbain. Mais les moyens envisagés pour développer la commune ne font pas l’unanimité. Crainte de la remise en cause d’un patrimoine singulier, inquiétude quant à la dévalorisation des biens, doutes sur la pertinence des investissements… Bien consciente que La Grande-Motte s’apprête à vivre un tournant inédit dans son histoire récente, une grande partie de la population attachée à l’identité de sa cité émet de nombreuses réserves. 

 

En 1968, La Grande-Motte accueillait ses premiers habitants. Des pionniers venus s’installer dans un village sorti de nulle part, construit sur des dunes de sable et des marécages envahis par les moustiques. En définissant son identité si singulière, l’œuvre de l’architecte Jean Balladur participe à forger son caractère intemporel. La station balnéaire incarne encore le plus bel héritage de la mission Racine. Née de l’ambition du général de Gaulle, cette vaste opération d’aménagement du territoire avait pour objectif de retenir sur la côte languedocienne les touristes qui se déplaçaient en Espagne pour passer leurs vacances. Devant l’incontestable succès populaire, les doutes sur ce pari audacieux s’effacent rapidement. Mais aujourd’hui pour la cité des pyramides, ce demi-siècle d’existence marque un véritable tournant dans son histoire. La municipalité souhaite désormais offrir une nouvelle dimension à la commune. « Une ville qui n’évolue pas, c’est une ville qui s’anesthésie, qui se meurt », explique le maire Stephan Rossignol.

Parmi les différents projets impulsés par la gouvernance Rossignol,  le programme Ville-Port s’affirme comme le plus emblématique d’entre eux. Il est d’ailleurs intégré au Plan littoral 21, un dispositif Etat-Région. Particulièrement scrutée par la population, cette opération s’étend jusqu’à 2026, au minimum. Elle consiste à l’agrandissement et au réaménagement du port pour une enveloppe de 43 M€.


Ce contenu est accessible uniquement aux lecteurs abonnés


  • - 59 / 1 Année
    Vous accédez librement à l'intégralité du contenu. Vous recevrez gratuitement Le d'Oc magazine à l'adresse de votre choix.
    - 35 / 6 Mois
    Vous accédez librement à l'intégralité du contenu
    - 79 / 1 Année
    Vous devenez membre privilégié et accédez librement à l'intégralité du contenu. Vous recevrez gratuitement Le d'Oc magazine. Vous serez invité également aux différents événements organisés par la rédaction. Si vous estimez qu'il manque un média comme Le d'Oc sur votre territoire, soutenez notre initiative et permettez-lui de s'installer durablement.
    - 15 / 2 Mois
    Vous accédez librement à l’intégralité du contenu pendant deux mois.

    Sélectionnez un mode de paiement

    No payment methods are available for the selected subscription plan.

Laisser un commentaire