Justice : Montpellier dépossédée de ses moyens

La Justice française se confronte depuis plusieurs années déjà à des carences, aussi bien économiques, qu’organisationnelles. En 2016, le ministre de la Justice de l’époque, Jean-Jacques Urvoas, déplorait une « clochardisation » du système judiciaire. Un terme fort pour illustrer les dégradations récurrentes que subit cette institution. Manque d’effectif, de moyens financiers ou encore matériels, les raisons sont multiples. Et Montpellier n’échappe pas à cette crise. Devenue la 7ème ville la plus peuplée de France, les tribunaux croulent sous des dossiers toujours plus nombreux. Les conditions de travail n’étant pas réunies, magistrats et fonctionnaires peinent à effectuer leurs missions convenablement. Etat des lieux d’une justice montpelliéraine dépossédée de ses moyens.


Ce contenu est accessible uniquement aux lecteurs abonnés


  • - 59 / 1 Année
    Vous accédez librement à l'intégralité du contenu. Vous recevrez gratuitement Le d'Oc magazine à l'adresse de votre choix.
    - 35 / 6 Mois
    Vous accédez librement à l'intégralité du contenu
    - 79 / 1 Année
    Vous devenez membre privilégié et accédez librement à l'intégralité du contenu. Vous recevrez gratuitement Le d'Oc magazine. Vous serez invité également aux différents événements organisés par la rédaction. Si vous estimez qu'il manque un média comme Le d'Oc sur votre territoire, soutenez notre initiative et permettez-lui de s'installer durablement.
    - 15 / 2 Mois
    Vous accédez librement à l’intégralité du contenu pendant deux mois.

    Sélectionnez un mode de paiement

    No payment methods are available for the selected subscription plan.

Laisser un commentaire