Philippe Lucas à La Paillade : pari ambitieux,
onéreux et périlleux

A Montpellier, trois Philippe s’unissent pour un projet sportif localement inédit. Saurel, Jamet et Lucas veulent faire briller la natation montpelliéraine en qualifiant des athlètes aux prochains Jeux Olympiques de Tokyo. Après plus de deux ans de tractations, l’ex entraîneur de Laure Manaudou arpente enfin les bassins de la piscine Neptune. Cette année la métropole a injecté dans le projet quasiment 700 000€, mais tout n’est pourtant pas prêt pour qu’il réussisse. Les structures et les finances ne semblent pas encore à la hauteur des exigences de Philippe Lucas. Des questions demeurent et 2020, c’est déjà demain. Explications.   

 

« Il a pris ses marques, cela se passe très bien avec le personnel, il s’est complètement intégré à son nouvel environnement pailladin ». Philippe Jamet, le président du MUC Natation est ravi. Depuis un mois, Philippe Lucas, 54 ans, entraîne les nageurs de haut niveau au centre nautique Neptune, situé au Nord-Ouest de Montpellier. Il aura fallu patienter plus de deux ans et demie, le temps d’âpres négociations. Rigoureux, talentueux mais aussi sulfureux, Philippe Lucas pose ses valises dans le Clapas accompagné de 15 fidèles athlètes. « Je ne suis pas un mercenaire », prévient-il dans un point presse de rentrée. Une justification pour contrer l’image d’un parcours singulier, perçu parfois comme chaotique.

Avec le Cercle des nageurs de Melun Val-de-Seine, le club de ses débuts, l’histoire de 20 ans s’est terminée au tribunal. Il a été accusé de vol et recel d’abus de confiance, sans conséquence.

De 2006 à 2009, Philippe Lucas évolue à Canet-en-Roussillon, dans les Pyrénées-Orientales. « Le mec qui réussi pas à Canet, il faut qu’il change de métier », relevait-il à l’époque. Toute une équipe se met en action pour la star : infrastructures et volonté politique sont au rendez-vous. Mais au bout de deux ans et demie, l’aventure prend fin dans un climat tendu. Philippe Lucas est mis à pied, puis licencié pour faute grave par son employeur, l’Office du tourisme de la culture et des sports de la cité catalane.


Ce contenu est accessible uniquement aux lecteurs abonnés


  • - 59 / 1 Année
    Vous accédez librement à l'intégralité du contenu. Vous recevrez gratuitement Le d'Oc magazine à l'adresse de votre choix.
    - 35 / 6 Mois
    Vous accédez librement à l'intégralité du contenu
    - 79 / 1 Année
    Vous devenez membre privilégié et accédez librement à l'intégralité du contenu. Vous recevrez gratuitement Le d'Oc magazine. Vous serez invité également aux différents événements organisés par la rédaction. Si vous estimez qu'il manque un média comme Le d'Oc sur votre territoire, soutenez notre initiative et permettez-lui de s'installer durablement.
    - 15 / 2 Mois
    Vous accédez librement à l’intégralité du contenu pendant deux mois.

    Sélectionnez un mode de paiement

    No payment methods are available for the selected subscription plan.

1 commentaire sur “Philippe Lucas à La Paillade : pari ambitieux,
onéreux et périlleux

Laisser un commentaire