Virginie Rozière brigue les municipales de Montpellier

L’eurodéputée du sud-ouest a la combativité du judoka qu’elle a été. Cette montpelliéraine, membre du Parti radical de gauche (PRG), préside également le Comité régional du tourisme (CRT). Le d’Oc a profité de sa présence dans le Clapas pour faire un tour d’horizon de ses différentes activités. L’élue n’esquive pas non plus les questions politiques, notamment sur l’avenir de son parti ou la gouvernance Macron. Ambitieuse, elle confie même, pour la première fois, vouloir jouer un rôle aux prochaines municipales. Il faudra donc compter sur Virginie Rozière pour en mettre plus d’un à terre. Entretien fleuve…

 

 

La rédaction du d’Oc vous adresse toutes ses félicitations !

Ah bon... ?

 

Oui, vous êtes l’une des rares élues à défendre sincèrement l’Union Européenne…

Le problème, c’est que l’Union européenne sert trop souvent d’alibi pour dissimuler les difficultés des responsables politiques nationaux. Mais quand on veut construire une société plus solidaire, si on veut davantage protéger l’environnement, sécuriser le consommateur, nous avons besoin d’être forts et nombreux. Et puis, il ne faut pas oublier d’où nous venons, dans quel contexte s’est inscrit le projet européen, même si c’est difficile pour les jeunes générations. Une dizaine d’années après une guerre mondiale, il y a eu l’intelligence de se mettre autour de la table pour éviter que cela se reproduise et concevoir un avenir commun. C’est une entreprise inédite et assez extraordinaire. Cela a concouru à 70 ans de prospérité et de paix en Europe.

 

Mais cet espace de « paix », aussi précieux soit-il, n’est-il pas devenu le dernier argument des défenseurs de l’Europe ?


Ce contenu est accessible uniquement aux lecteurs abonnés


  • - 59 / 1 Année
    Vous accédez librement à l'intégralité du contenu. Vous recevrez gratuitement Le d'Oc magazine à l'adresse de votre choix.
    - 35 / 6 Mois
    Vous accédez librement à l'intégralité du contenu
    - 79 / 1 Année
    Vous devenez membre privilégié et accédez librement à l'intégralité du contenu. Vous recevrez gratuitement Le d'Oc magazine. Vous serez invité également aux différents événements organisés par la rédaction. Si vous estimez qu'il manque un média comme Le d'Oc sur votre territoire, soutenez notre initiative et permettez-lui de s'installer durablement.
    - 15 / 2 Mois
    Vous accédez librement à l’intégralité du contenu pendant deux mois.

    Sélectionnez un mode de paiement

    No payment methods are available for the selected subscription plan.

Laisser un commentaire