A la Métropole, les grandes manoeuvres commencent

C’est parti pour Saurel 4 ! En coulisse, Philippe Saurel prépare un remaniement important de l’exécutif métropolitain. L’appartenance au groupe LREM et apparentés devrait même avoir des conséquences sur la gouvernance de l’assemblée. Une recomposition inédite, qui rompt avec les habitudes du passé. Est-ce la porte ouverte à de nouveaux clivages ?  
 
« J’ai déjà l’aval de ma majorité municipale et il y a beaucoup de maires qui y siègeront, j’en suis sûr ». Dimanche 18 juin, Philippe Saurel confirme au d’Oc sa volonté de créer un groupe La République en marche (LREM) non seulement à la Ville de Montpellier mais aussi à la métropole. A ce moment-là, la plupart des élus qui siègent dans l’assemblée métropolitaine ne sont pas encore informés. Les maires en prennent connaissance le lendemain, dans leur traditionnelle réunion hebdomadaire à l’Hôtel d’Antigone. Et pour beaucoup d’entre eux, il s’agit d’une véritable surprise. Car la mise en place de groupes politiques au sein de cet hémicycle, qui compose avec les édiles de tous les courants, rompt avec les habitudes du passé. Pour Jean-Pierre Grand, le sénateur-maire LR de Castelnau-le-Lez, « il y a des principes à respecter qu’il ne faut pas bousculer. Nous nous sommes toujours préservés des partis politiques alors il n’est pas question de changer même pour des effets de mode ».

Il vous reste 80% de cet article à découvrir !
Si vous êtes déjà abonnés, connectez-vous.

Pourquoi s'abonner au d’Oc ?

  • S’informer par un média complètement indépendant dont le financement repose sur ses lecteurs.
  • Découvrir des enquêtes de fonds et des révélations qui concernent des enjeux démocratiques au niveau local.
  • Consolider l’émergence d’un journalisme qui défend un autre regard sur l’actualité de Montpellier et sa région.