Le Carré Sainte-Anne perd son capitaine sur fond de tensions politiques

Numa Hambursin, le directeur artistique de l'église désacralisée fait ses bagages. Respecté du milieu culturel, son départ pourrait bien être à l'origine de désaccords très... politiques.

 

"Je n'avais pas du tout l'intention de quitter le Carré Sainte-Anne. J'aurais adoré accompagner les travaux qui se termineront en 2018. J'aurais eu l'impression de rendre une copie propre". Numa Hambursin accuse le coup. Directeur artistique du Carré Sainte-Anne depuis 2010, il a annoncé lui-même sa démission lors de la conférence de presse de l'exposition Jonathan Meese, en février dernier après des semaines de refus et d'expectative.


Ce contenu est accessible uniquement aux lecteurs abonnés


  • - 59 / 1 Année
    Vous accédez librement à l'intégralité du contenu. Vous recevrez gratuitement Le d'Oc magazine à l'adresse de votre choix.
    - 35 / 6 Mois
    Vous accédez librement à l'intégralité du contenu
    - 79 / 1 Année
    Vous devenez membre privilégié et accédez librement à l'intégralité du contenu. Vous recevrez gratuitement Le d'Oc magazine. Vous serez invité également aux différents événements organisés par la rédaction. Si vous estimez qu'il manque un média comme Le d'Oc sur votre territoire, soutenez notre initiative et permettez-lui de s'installer durablement.
    - 15 / 2 Mois
    Vous accédez librement à l’intégralité du contenu pendant deux mois.

    Sélectionnez un mode de paiement

    No payment methods are available for the selected subscription plan.

Laisser un commentaire