Christian Dumont : « Saurel n’est pas l’héritier de Georges Frêche »

« J’ai toujours la flamme ». Malgré trois mandats passés dans l’opposition municipale, le montpelliérain Me Christian Dumont, vice-président Les républicains dans l’Hérault, se bat toujours pour ses convictions. L’étiquette de looser ? Il la balaye et préfère vanter sa constance. Particulièrement critique avec le maire Philippe Saurel, il n’hésite pas non plus à remettre en cause la stratégie de Jacques Domergue alors que « les feux étaient aux verts » pour que la droite reprenne le pouvoir quasiment 40 ans après l’éviction de François Delmas par Georges Frêche. Entretien sans langue de bois.

Il vous reste 80% de cet article à découvrir !
Si vous êtes déjà abonnés, connectez-vous.

Pourquoi s'abonner au d’Oc ?

  • S’informer par un média complètement indépendant dont le financement repose sur ses lecteurs.
  • Découvrir des enquêtes de fonds et des révélations qui concernent des enjeux démocratiques au niveau local.
  • Consolider l’émergence d’un journalisme qui défend un autre regard sur l’actualité de Montpellier et sa région.